Pourquoi ce silence des partis politiques belges? (Info-Turk)

La campagne de propagande prévue pour inciter les ressortissants turcs en Europe à soutenir l’extension des pouvoirs dictatoriaux du président islamo-fasciste Recep Tayyip Erdogan lors du référendum du 16 avril a déjà créé une grande réaction à l’échelle européenne… Plusieurs manifestations pro-Erdogan ont été interdites en Allemagne et dans certains pays européens.

Enragés de cette prise de position, Erdogan et ses ministres accusent les dirigeants allemands de recourir aux méthodes des nazis.

Curieusement les partis politiques belges maintiennent un silence incroyable devant cette audace du pouvoir d’Ankara.

Ce qui est le plus inquiétant, un des hauts dirigeants de l’AKP, l’ancien ministre Taner Yildiz, a pu tenir deux réunions de propagande le 8 mars en Belgique. La première est dans la mosquée Fatih à Beringen et la deuxième dans la commune de Saint-Josse à Bruxelles.

Il faut rappeler que la mosquée Fatih à Beringen est officiellement liée à la Diyanet qui est accusée par les médias belges de se mettre au service des opérations répressives d’Ankara contre les opposants en Belgique.

Quant à la réunion à Saint-Josse, elle a été réalisée grâce à la bienveillance du bourgmestre Emir Kir appartenant au Parti socialiste!

Question: Pourquoi ce silence des partis politiques belges? (Info-Turk, 10 mars 2017)

Autres nouvelles d’info-turi sur le sujet:

Ankara veut organiser 30 meetings pro-Erdogan en Allemagne

Pays-Bas : le gouvernement opposé à la visite d’un ministre turc
Le canton de Zurich ne veut pas accueillir le chef de la diplomatie turque
Allemagne : Juncker fustige les accusations de nazisme d’Erdogan
Les Turcs d’Allemagne, une manne électorale pour Erdogan
Pays-Bas: Wilders opposé à la venue d’un ministre turc
L’Autriche veut interdire toute campagne de la Turquie dans l’UE

© 2014 KIB |Jindar Multimedia

Scroll to top