Communiqué commun

ÇA SUFFIT, ÇA SUFFIT, ÇA SUFFIT!

Ce jeudi des incendiaires chauffés à blanc par les médias, inféodés au pouvoir dictatorial d’Ankara, avec la bienveillance de certaines autorités politiques belges, en connivence avec ce même pouvoir, ont incendié l’Institut Kurde de Bruxelles, en toute impunité.

Depuis la tentative du coup d’état de 15 juillet 2016 (lutte de pouvoir entre les deux factions islamistes au pouvoir), Erdogan a transformé à son avantage, en alliance avec les néo-fascistes de MHP, pour en finir avec l’ensemble de l’opposition démocratique de Turquie. Aussi bien opposition parlementaire que des journalistes, juristes, académiciens, militants des droits de l’homme et les minorités sont dans les collimateurs du pouvoir dictatorial, basé sur la suprématie du chef. Par ailleurs une lutte sans merci est menée contre le peuple kurde avec des destructions et massacres jamais inégalés depuis des dizaines d’années à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières.

Dans un climat pareil, les organisations et associations démocratiques issues de l’immigration de Turquie (alévies, arméniennes, assyriennes, kurdes, turques…) manifestent paisiblement pour dire leur opposition et appellent à une prise de position plus ferme des autorités européennes (le fait qu’il y ait des posters à l’effigie d’Ocalan ne change aucunement la donne, car il ne faut pas oublier que ce même pouvoir a été en pourparlers avec ce même Ocalan pendant deux ans, jusqu’à donner fin délibérément et unilatéralement à ces pourparlers et se tourner vers l’option toute militaire).

Ce pouvoir ayant mis la main sur tous les pouvoirs à l’intérieur, se retourne vers l’extérieur pour corriger l’opposition, en refusant d’accepter qu’on puisse le critiquer. Pour ce faire il n’hésite pas à manipuler les immigrés d’origine turque pour les utiliser comme son bras armé, sans se soucier de l’image négative donnée et les répercutions désastreuses que cela peut provoquer dans leurs pays d’accueils, en forme de rejet et repli sur soi.

Dans cette réalité, nous venons d’être frappés par un incendie volontaire, haineux à l’égard d’une institution bien connue et au-dessus de tout soupçon, si ce n’est leur origine ethnique à savoir être kurde aux yeux de certains. En face de cela nous avons une intervention inacceptable d’un bourgmestre et homme politique en vue du PS.

Dans son intervention, il utilise des amalgames insupportables avec la même terminologie qu’Erdogan sans aucune nuance. Il n’a aucune empathie pour des dizaines de parlementaires journalistes, académiciens arrêtés ou risquent d’être arrêtés, mais une compréhension sans borne voir une légitimation des actes criminels. Les personnes incendiaires d’aujourd’hui et d’hier se sentent « soutenues » et intouchable, car à ce jour personne n’a été poursuivi. Au vue et au su de tout le monde un convoi de voitures passe en scandant des slogans racistes, haineux et incendient un bâtiment sans être inquiété.

Le rôle d’un bourgmestre est de s’occuper de la sécurité de tous ses administrés sans distinction. Mais une partie prise telle qu’à St Josse est simplement inadmissible. La réaction de Mr Kir, dont on connaît son négationnisme par rapport au Génocide de 1915, son inaction dans les incendies précèdents, concernant notamment l’Institut Kurde de Bruxelles. Mais comment comprendre la réaction timorée de monsieur Di Rupo qui appelle pour l’énième fois des clarifications sans aller plus loin. Un opportunisme qui fait retourner un certain Emile Vandervelde dans sa tombe. Aucun autre ténor de PS ne se sent concerné visiblement.

Nous ne pouvons que dire « Emile réveille toi, ils sont devenus fous ».

Devant ce scandale nous appelons l’opinion publique démocratique pour dire stop à ces agissements, et ne pas laisser le pouvoir dictatorial d’Erdogan d’ingérer et/ou manipuler la vie politique en Belgique et en Europe.

Les signataires :

Association des Arméniens Démocrates de Belgique
Association des femmes socialistes (SKD)
Ateliers du Soleil
Comité des Arméniens de Belgique
Comité de Défense de la Cause Arménienne-Belgique (CDCA)
Confédération des ouvriers de Turquie en Europe-Belgique (ATIK)
Congrès démocratique des peuples – Belgique (HDK-B)
Européen Syriaque Union
Fédération Euro-Arménienne pour la Justice et la Démocratie (FEAJD)
Fédération des Unions des Alévis en Belgique (FUAB)
FRA Dachnaktsoutioun Belgique
Info-Turk
Institut Assyrien de Bruxelles
Institut Kurde de Bruxelles
La Maison du Peuple – Bruxelles

Pour tout renseignement:

Iuccia Saponara,    e-mail : [email protected]       Tel :   02-736 78 95
Khatchik Demirci, e-mail : [email protected]    GSM : 0489-739 731

15095508_364545550558552_2028042722193188048_n

X
F
E
E
D

B
A
C
K