La récente déclaration d’un chef des services de renseignement turcs de tuer des Kurdes en Europe résonne toujours au sein de la diaspora kurde. Ce général turc a également avoué dans une interview pour une chaîne de télévision turque que le meurtre des trois politiciens kurdes à Paris en 2013 était une opération de l’État turc.

Donc, il se passe plus que de simples déclarations. Nous avons maintenant des preuves et des indications claires que l’Etat turc planifie à nouveau des assassinats en Europe: Belgique, Allemagne, France, Italie et Pays-Bas.

Que savons-nous de cela et où en sommes-nous?

L’Institut kurde a invité trois avocats et un journaliste / chroniqueur qui s’occupent de cette affaire et peuvent donc nous fournir beaucoup plus d’informations.

  • Avocat Jan Fermon – Belgique
  • Avocat Frank Jenski – Allemagne
  • Avocat Antoine Comte France
  • Journaliste / chroniqueur Ferda Çetin a suivi cette affaire depuis un certain temps et nous informe de ses conclusions.

Ludo De Brabander (porte-parole de l’asbl Vrede), qui suit de près les développements en Turquie et au Kurdistan, agira en tant que modérateur.

En pratique

Vous pouvez vous inscrire via notre page www.kurdishinstitute.be/contacteer-ons . Après régistration de votre nom et adresse e-mail, écrivez dans le champ “Bericht”: “Webinaire 10-03”. Après votre inscription, vous recevrez le lien de zoom à travers lequel vous pourrez accéder au webinaire.

L’Institut kurde espère vous accueillir en tant que participant à cette conférence en ligne.

Photo sur l’annonce: les femmes kurdes assassinées à Paris (janvier 2013).

 

X
F
E
E
D

B
A
C
K