Kobani restera un symbole pour la défense des valeurs universelles.

Kobani, la petite ville sur la frontière entre la Syrie et la Turquie, fait partie de la civilisation Mésopotamienne. Sa culture et ses habitants sont imprégnés des valeurs humaines apparues en Mésopotamie il y a bien longtemps.
Au cours de la révolution du peuple syrien, Kobani a été la première région du Kurdistan occidental (Rojava) à être libérée du régime Baath. Pratiquement, ce fut la première étape vers l’établissement d’un système démocratique au Rojava. Ce système est un modèle de démocratie et de pluralisme. Il vise à une décentralisation du pouvoir à l’intérieur des frontières syriennes actuelles.
Kobani est aussi devenu un refuge pour les nombreux réfugiés syriens qui ont dû fuir leurs maisons pendant cette guerre civile sanglante. Aujourd’hui, Kobani est devenu la cible des ennemis de la démocratie, des ennemis de la liberté et de ceux qui méprisent les valeurs universelles qui fondent l’humanité.
Ainsi, depuis la mi-2013, Kobani est confrontée à un blocus et à une agression brutale. Ces conditions déjà difficiles se sont encore aggravées à partir du 15 septembre. Les terroristes islamiques de l’Etat ont tenté de commettre un massacre contre les civils. Heureusement, les unités de protection du peuple (YPG), les unités de protection des femmes (YPJ) et les résidents de Kobani ont pu se défendre contre ces barbares de l’Etat islamique.
Les terroristes de l’État islamique sont les ennemis de l’humanité et des valeurs démocratiques, de la paix, du pluralisme et de la solidarité. L’État islamique défend une culture de la mort et de la destruction. Il se livre à des crimes odieux, à des décapitations de civils. Ils ont aussi décapité des citoyens américains, britanniques et russes ainsi que des milliers d’Ezidis, de chrétiens, de Kurdes, de Turkmènes et d’Arabes. L’État islamique a commis des tueries à large échelle à Deir al-Zoor, à Mossoul, à Sinjar, à Tall Afar et récemment à Kobani. Personne ne peut prédire qui sera leur prochaine victime. Le groupe se propose ouvertement de déferler sur l’Europe et le monde entier.
Nous croyons que la progression de ce groupe meurtrier doit être entravée par tous les moyens possibles. Quant à ceux qui les soutiennent et qui les financent, ils devraient être tenus pour responsables. Toutes les organisations djihadistes et toutes leurs sources de financement et de soutien doivent être éliminées.
Ceux qui aujourd’hui défendent Kobani le font au nom des valeurs universelles qui nous unissent. Kobani continuera de résister mais sa population demande à tous ceux qui croient aux valeurs universelles de l’humanité de leur offrir leur aide.
Les défenseurs de Kobani remplissent un rôle historique en luttant contre les forces des ténèbres. Ils ont besoin du soutien du monde civilisé dans cette entreprise. Il est clair que la chute de Kobani marquerait un grand coup à l’idée que nous tous nous faisons des valeurs humaines universelles ainsi qu’à la cause de la paix, de la démocratie et du progrès dans le monde entier.
Nous sommes certains que grâce à l’appui des forces démocratiques, notre victoire n’est plus qu’une question de temps. Nous, à Kobani, vous remercions pour votre soutien à notre lutte pour la survie de notre expérience démocratique. Avec l’aide de ceux qui croient en la démocratie, la paix et la fraternité des nations, nous serons victorieux.

L’Administration de Kobani Canton – Le premier novembre 2014

X
F
E
E
D

B
A
C
K