Le mouvement du printemps arabe est arrivé en Syrie, il s’y est transformé en mouvance populaire contre la tyrannie du régime totalitaire, qui a exercé son oppression pendant des décennies , détruisant ainsi la sécurité et la paix civile. Les composantes sociétales de la région de l’ouest du Kurdistan « Rojava » étaient une partie importante de cette mouvance contestataire.

Rapidement, «  Rojava  » s’est organisée dans des institutions actives régissant la vie sociale, culturelle et politique afin de remplir le vide créé par le retrait du régime de notre région. Ce retrait fut sous la pression du peuple et son rejet des pratiques du régime autoritaire d’abord, et d’autre part parce que le régime lui-même était plus préoccupé par la lutte qui l’opposait aux groupes armés de l’opposition et les attaques des soi-disant armées libres et les groupes intégristes dans les grandes villes comme Homs, Alep et Damas. Il est certain que la question de la survie du régime dépendait de la prise du contrôle de ces villes ou certaines d’entre elles. Les groupes jihadistes, islamistes et salafistes ont profité du retrait des forces du régime de  Rojava  et du vide qui dure depuis plus d’un an, et jusqu’en ce moment.(Certaines de ces régions sont à proximité des zones de «  Rojava  » ) pour mener des attaques armées contre notre territoire, qui, entre temps s’est transformé en terre de refuge pour ceux qui ont fui d’autres régions victimes du conflit armé

Les groupes intégristes ont réussit au départ, surtout quand ils ont pris une partie de ( Washoe Kanye – Ras Al Ain ), et la première chose qu’ils ont fait c’était de voler et détruire le contenu de l’Hôpital national, de vandaliser des écoles et d ‘incendier des lieux de culte ; nous avons tous à l’esprit l’image de l’église Sainte Marie , elle a été pillée et incendiée, preuve de la barbarie frappante de ces bataillons. Toutes les composantes de la population ont subit le déplacement forcé et la destruction de leurs biens , quelques rapports nous disent que ces groupes takfiriste ont confisqué les silos à grains dans la ville , ont volé son stock et l’ont vendu plus tard.

Nous citons Serê Kaniyê ( Ras al -Ain ) à titre d’exemple, mais le fait est que ce fut ainsi et à l’identique dans toutes les villes et les régions qu’ils ont réussit à contrôler.

Ce qui s’est passé dans la « Tel Aran » et « Tel Hassel » est désormais diffusé sur YouTube, c’est accessible à tout le monde , certaines scènes relèvent de crimes contre l’humanité.

Dans le soucie de documenter et définir toutes les brigades takfiristes  jihadistes qui ont attaqué « Rojava » nous citons :

1-Etat islamique en Irak et Sham ” Daash “

 2- Front al Noussrah

3- Brigade des descendants du Prophète

4- Bannière de la victoire

5- Battalion Fathallah

6- Brigade La elah illa allah

7- Cheikh Al -Islam Ibn Taymiyya

8- Bataillon Ali bin Abi Talib

9- Bataillon du Bouclier de la péninsule

10- Bataillon Mrkdh

11- Bureau de la sécurité de la révolution à Raqqa

12- Les étrangers du Sham

13- Bataillon des Antiquités

14- Bataillon des soldats de l’Etat Muhammady

15- Al- Abrar

16- Bataillon de Chaddadah

17- Bataillon des libres de Guerran

18- Soldats de la Brigade Des Haramen

19- Bataillon de l’armure du Nord

20- Bataillon Jundallah

21- Héros de Manbej et Jarablos

22- Bataillon des communautés libres

23- Bataillon de Serryn

24- Bataillon des sunnites

25- Bataillon Mareeh

26- Aisha bataillon

27- Bataillon des libres de Sham

28- Bataillon des libres d’Abu Racine

29- Bataillon des libre de guerre

30- Brigade des rebelles de Raqqa

31- Bataillon d’Oussama ben Zaid

32- Bataillon Al mouahiddine

33- Bataillon al Kariaa

34- Bataillon de la secte victorieuse

35- Bataillon Allahu Akbar

36- Brigade tremblement de terre

37- Brigades de d’infanterie al Midine

38- Bataillon commando de la révolution

39- Brigade des martyrs d’Alzahiriyeh

40- Bataillon du martyre Hassan khalaf

41- Saraya du fils Alkayemm

42- Brigade de la nation

43- Bataillon du martyre Latif (Abu khitab )

44- Conseil révolutionnaire militaire à Raqqa

45- Bataillon des libres de Shaddadi

46- Bataillon des lumières justes

47- Bataillon des libres du mont Abdul Aziz

Sur cette base inquiétante au niveau de la sécurité et de la paix dans les régions de «  Rojava » et prenant en considération tout ce qui a été mentionné précédemment, les communautés régionales se sont rencontré dans des réunions pendant plus de six mois ; ce qui a abouti à une réunion de consultation générale , qui a eu lieu le 12 Novembre en présence de quatre-vingts six (86) figures représentant les trente-cinq ( 35) formations de toutes les composantes de la population locale et des partis politiques, les organisations civiques et des institutions sociales, ainsi que des personnalités patriotiques indépendantes ( les Kurdes et les Arabes et Syriaques, Assyriens et les Tchétchènes ) dans le  Rojawa  , ils ont tous appelé à la formation du Conseil général Constitutif de l’Auto- gestion Commun .

Les noms des partis politiques et des institutions civiles qui ont participé à la réunion sont:

1- Parti de l’Union Syriaque

2- Union de la jeunesse syriaque

3- Association Culturelle Syriaque

4- L’union des académiciens syriens

5- L’union des femmes syriaques

6- Coordination Nationale pour les Changements Démocratiques

7- Formation nationale syrienne

8- Commission nationale arabe

9- Parti d’Action communiste

10- Parti de gauche kurde

11- Parti démocratique kurde

12- le Parti de la gauche démocratique kurde

13- NDA Kurdes en Syrie

14- Le Parti de la paix démocratique kurde

15- l’Union libérale du Kurdistan

16- Parti démocratique kurde syrien

17- L’union des femmes Star

18- L’initiative des femmes syriennes

19- Juristes de l’ouest du Kurdistan

20- Formations de la paix civile

21-Parti de l’ Union démocratique PYD

22- Organisation feministe Chorech

23- Gestion des relations diplomatiques pour le Kurdistan occidental

24- Le Conseil du peuple du Kurdistan ouest

25- le Parti démocratique du Kurdistan en Syrie

26- Organisation de la citoyenneté de l’Etat et de la société

27- Organisation Sarah pour l’ élimination de la violence contre les femmes

28- Rassemblement des jeunes de la Syrie future

29- Parti communiste du Kurdistan

30- Mouvement pour une société démocratique

31- Autorité suprême kurde

32- Centre kurde pour les études stratégiques et la recherche

33- Confédération des étudiants kurdes

34- Mouvements des jeunes révolutionnaires

35- Le mouvement révolutionnaire de la jeune femme

La réunion du 15 novembre a abouti à une série d’étapes importantes dont la formation du comité de suivi du projet de la réalisation de « l’ Administration transitoire » composée de soixante membres intérimaires conjoints, elle est chargée de nommer des comités spécialisés, à partir des différentes composantes et des trois régions ( Djaziréh – Afrin – Kobani ) elle est chargée de préparer ce qui suit:

1 – Rédiger une proposition d’administration transitoire commune .

2 – Préparer le document du contrat social.

3 – Préparer le règlement électoral .

Nous tenons à affirmer à la fin de notre déclaration que la formation de l’administration des zones de transition intermédiaire Rojava n’a pas d’intention séparatiste , nos réformes sont conçues comme un message de paix à toute la région , elles émanent de la volonté de la communauté et de sa détermination qui met l’accent sur la sécurité et la paix, et nous considérons que cela servira de modèle démocratique, pluraliste et participatif d’un style moderne et démocratique offrant une solution de gestion et pourra être appliqué dans toute la Syrie .

Comité exécutif du Parti de l’Union démocratique

Khameshlo 16 \ 11 \ 2013 

 
X
F
E
E
D

B
A
C
K