Recep Tayyip Erdogan qui ne respecte pas la constitution exigeant la neutralité du président de la République en menant une campagne électorale en faveur de l’AKP, étend maintenant sa campagne à l’Europe pour attirer les votes des ressortissants de Turquie vers son parti islamiste par une propagande islamo-nationaliste et négationniste.

Voici la dépêche de l’agence Belga:
“Erdogan prononcera un discours dimanche au complexe Ethias Arena de Hasselt. Le chef d’Etat s’exprimera sur les élections législatives turques du 7 juin prochain. Quelque 25.000 sympathisants sont attendus.

“Ce n’est pas la première fois que M. Erdogan rend visite à ses compatriotes à l’étranger avant des élections. En tant que président, il doit adopter une attitude relativement neutre mais il n’hésite pas à user de son influence depuis que certains sondages créditent le parti auquel il appartient de moins de la moitié des suffrages. L’homme politique fait face à une fronde antigouvernementale qui l’accuse d’autoritarisme.

“En Belgique aussi, la personnalité de M. Erdogan et le parti de la justice et du développement (AKP) divisent les Turcs d’origine. Le président islamo-conservateur et ancien Premier ministre de Turquie est bien décidé à mettre de son côté les ressortissants de son pays domiciliés à l’étranger.

“Près de 25.000 Belgo-Turcs devraient assister à son discours dimanche à 17h00 à Hasselt. Beaucoup d’entre eux ont la double nationalité et donc le droit de participer aux élections en Turquie. Des Turcs habitant en Allemagne et aux Pays-Bas sont également attendus.

“L’entrée est gratuite mais il est nécessaire de réserver.”

“La venue en Belgique du président turc a poussé plusieurs Turcs nationalistes qui souhaitaient manifester dimanche à Jette contre l’inauguration d’une stèle en hommage aux victimes du génocide araméen de 1915 à annuler leur demande. Ils préfèrent en effet se rendre à Hasselt ce jour-là.”

Génocide araméen: annulation de la contre-manifestation turque

• L’organisation turque qui souhaitait tenir une contre-manifestation dimanche, en marge de l’inauguration à Jette d’une stèle en hommage aux victimes du génocide araméen de 1915, a annulé sa demande, a indiqué mercredi le bourgmestre de Jette Hervé Doyen.
Jette: commémoration du génocide araméen et annulation de la contre-manifestation turque – © Tous droits réservés

L’annulation a été motivée par la nécessité de la présence de l’organisation à Hasselt au même moment, pour accueillir le président turc Recep Tayyip Erdogan, dont la visite est annoncée dimanche sur les réseaux sociaux et par des médias turcs.

La stèle de Jette sera quant à elle inaugurée à 14H00, sur la place Cardinal Mercier. Le bourgmestre s’attend à ce que 1.000 ou 2.000 personnes participent à l’inauguration de cette stèle commémorative, installée à l’initiative de la fédération des Araméens de Belgique et du conseil de l’Eglise syriaque orthodoxe de Belgique et de France. “C’est important pour la communauté araméenne. Ce sera la première fois qu’un monument officiel sera inauguré en Belgique” en rapport avec cette communauté et ce qu’elle a subi il y a un siècle, a précisé Hervé Doyen.
Les Araméens font partie des victimes du massacre des Arméniens, en 1915. A l’occasion du centenaire de ce triste événement, un monument commémoratif doit également être inauguré dans une autre commune bruxelloise, Etterbeek. Trois églises, araméenne, assyrienne et chaldéenne, inaugureront en effet le 22 mai, sur la place Van Meyel, un monument pour les victimes du génocide. Un permis d’urbanisme a été accordé.
Contrairement à Jette, Etterbeek a autorisé une contre-manifestation. Le lieu du rassemblement reste à négocier, mais la place Saint-Pierre sera proposée à l’association turque. (RTBF-BELGA, 7 mai 2015)

X
F
E
E
D

B
A
C
K