Dégoulinant de haine à l’égard des minorités ethniques et de la gauche considérées indistinctement comme des "traîtres à la patrie", ce chantre du fascisme turc était à Bruxelles ce week-end.
 
Son répertoire est un ramassis de glorifiant le drapeau turc, l’Etat turc, l’héroïsme de l’armée turque et la supériorité de la race turque.
 
Avec son ami Ismail Türüt, il composa une chanson en l’honneur des tueurs d’extrême droite du journaliste arménien Hrant Dink assassiné en janvier 2007, chanson qui appelle par ailleurs à "la liquidatoin sur-le-champ" de ceux qui "bradent la patrie" (le clip de cet appel au meurtre musical est accessible par le lien suivant:  http://www.youtube.com/watch?v=7cnu_EWgeJc&feature=related ).
 
Dans son torchon électronique intitulé "Yenihaber", son grand fan bruxellois, le journaleux illettré et provocateur attitré Yusuf Cinal, crie avec les Loups son admiration pour celui qui a "rugi à Bruxelles".
 
Pour en savoir plus sur cette grand-messe de la haine, voici un lien vers le site pro-fasciste de Yusuf Cinal:  http://www.yenihaber.be/photcat/photos/116/p_11624_o.jpg

X
F
E
E
D

B
A
C
K