Le KCK s’est manifesté une fois de plus concernant leur prétendu relation avec cette attaque, montrant du doigt le zèle montrer pour mettre le PKK responsable de l’horrible explosion de Güngören à Istanbul.

    Dans la déclaration le KCK a rappelé que les 17 membres de la contr-guérilla ont été abattus pas les forces de guérilla dans la région de Besta et que les dimensions de la guerre sont cachés à la population Turque. Dans le bulletin diffuser est précisé " Quand on prend en considération la temporisation de cette attaque, on peut très clairement apercevoir que les forces internes de l’état et ses dirigeant ont leurs doigts dedans. De plus, en y pensant avec les attaques presque parallèle de Kerkuk ont peut considérer probable une pratique de prise en cible dans un plan contre la population Kurde une fois de plus ".
 
    KCK : " Des forces internes se sont accordés contre les Kurdes, une nouvelle vague d’attaque peut avoir lieu"
    La présidence du conseil exécutif du KCK a affirmé le fait que le mouvement de liberté Kurde est mit en faute suite à de nouveaux accords internes de gouvernement du AKP dans un système d’opposition à la population. Il a averti qu’il se veut être instaurer un terrain pour une nouvelle vague d’attaque contre les Kurdes. Le KCK mentionnant l’hostilité du gouvernement du AKP, a rappelé Ali Çekin (77 ans) détenu en prison malgré sa maladie, sans être même mit sous traitements médicaux et suite à cela il y a perdu la vie.
    Encore la présidence du conseil exécutif a déclaré que le gouvernement du AKP cache encore et toujours les réelles dimensions de la guerre au Kurdistan en ajoutant " Notre mouvement n’a aucun plan spéciale contre les gardiens de village. Ils devraient savoir que s’ils ne s’engagent pas aux unités spéciales de la contr-guérilla et qu’ils ne s’attaquent pas au HPG, aucune action n’aura lieu contre eux. "
 
    Çalisli: les déclarations ne reflète pas la réalité
    Kurdish Info 05.08.2008-Le maître de l’accusation Hüseyin Çalisçi a démenti la déclaration du ministre de l’intérieur Besir Atalay concernant la prétendu arrestation ‘des auteurs de l’explosion de Gündören’, d’après maître Çalisçi " les auteurs de l’explosion n’ont pas été découvert, aucunes des personnes arrêtes n’ont été détenu pour avoir fait exploser les bombes ". l’information concernant l’un des détenus Hüseyin Türeli est également mensongère, en effet la presse turc aurait déclaré que Türeli serait entré en Turquie il y 3 mois depuis les monts de Kandil pour organiser l’explosion.
    La famille de Türeli a dénoncé les informations mensongères le concernant étant donner que Türeli travaillerait depuis 8 ans dans une entreprise d’Istanbul. Alors que les entrées et sorties de l’endroit de travail de Türeli sont sous enregistrement constant pour tout employés et également pour lui, les affirmations dans lequel où il aurait été en formation de fabrication de bombe ont été également démenti car à cette même période Türeli se trouvait en traitement médical dans un clinique d’Istanbul.
    Le frère de Türeli a également démenti les diverses affirmations " Le ministre de l’intérieur a fait sa déclaration alors même que l’interrogatoire des accusés mené par le procureur de Besiktas n’était pas encore aboutit. Lors de son arrestation, alors que sa détention n’était même pas encore définitive, la presse turc a déclaré que mon frère avait été arrêter parce qu’il était responsable de l’explosion. Officiellement il n’était pas encore en détention. Ils n’ont qu’à consulter les documents officiels. Monsieur T. nous a informé qu’il allait faire une procédure de procès contre les chaines TV qui ont diffusés ces informations en ajoutant que lui même et ses frères travaillent depuis des années dans la région d’Istanbul.
    En outre une déclaration de presse organisé par les différents partis politiques et ONG ont accusés responsable la contr-guérilla de cette attaque inhumaine. Dans cette déclaration de presse 2000 personnes ont rappelés au monde les divers massacres Gazi, Maras et Beyazit organisés par la contr-guérilla.
    Le chef des services de renseignement allemand (BND), Ernst Uhrlau, a parlé au journal Bild, d’après lui le El Qaïda ou encore " l’état profond " de la Turquie pourraient être en arrière scène de l’attaque de Güngören " Prenant en considération la procédure de l’explosion, cela ne ressemble pas aux méthode du PKK. Quand ont analyse sous nos yeux la méthode technique, l’endroit et la date, il y a plus de probabilité que l’arrière scène de cette attaque soit composé d’un groupe radicalement religieux ou encore ”l’état profond” de la Turquie. Cela ressemble beaucoup plus à une attaque interne. " déclare-t-il. De plus on découvre qu’Hüseyin T. a été arrêter dans son domicile où il y loge depuis plus de 5 ans, alors que la presse affirme qu’il aurait " changer à 7 reprises son adresse en 7 jours ".
 
    17 militaires de l’unité spéciale responsable de la mort des commandants du HPG
    Kurdish Info 05.08.2008-L’unité spéciale responsable de la mort de 3 guérillas y compris les commandant du HPG Ferhat Dersim et Nuda Karker ont été abattu par les forces de la guérilla du HPG. Dans l’opération mené dans la région de Besta un groupe de 17 militaires de l’unité spéciale y compris 1 major on perdus la vie.
Le centre de relation et de presse du HPG ont mis à jours l’arrière scène de l’info diffuser par les organes turques concernant le mort de 5 gardiens de village. D’après la déclaration de presse, les personnes annoncés comme gardiens de village serait un groupe de 17 militaires de l’unité spéciale de l’armée turque. La guérilla prenant en file le groupe composé de contr-guérilla et de Jitem ont été assiéger dans la zone de Mexilan rattacher à Farasin. Un groupe de 17 membre de l’unité spéciales composés d’un sergent chef, d’un sergent spéciale et de contr-guérilla ont été abattus. D’après la déclaration du HPG diverses armes, munitions et autres affaires ont été réquisitionner.
 
    Les affaires personnels de GÜLLÜ KALMAZ ont été retrouver sur un militaire
    11 armes automatiques, munitions, jumelles thermiques, jumelles de nuit et de jours, 2 téléphones satellites, beaucoup de grenades, sac de couchages, vestes, et sac à dos ont été réquisitionner par la guérilla. sur un membre de l’unité spéciale, on été retrouver les effets personnels de la guérilla Güllü Kalmaz alias Zerrin Kajin abattus dans la même opérations où les commandants du HPG Ferhat Dersim et Nuda Karker ont perdus leur vie. Les forces du HPG ont donc récupérés les affaires personnelles de Kalmaz. Lors de la confrontation en question un membre de la guérilla Yakup Çiftçi alias Sümbül Dilsad née 1986 à Hakkari a perdu la vie. Encore que le quartier général du HPG a diffusé une déclaration demandant à la population et aux gardiens de village de ne pas participer aux mauvaises activités menés par le gouvernement turque et son armée.
 
    Protestation des incendies de forêt au Kurdistan
    Kurdish Info ANF – Les opérations militaires et les incendies de forêt déclenchés au Kurdistan par l’armé Turque ont été condamner par un grand rassemblement à Cizre.Près de 30.000 personnes venus de la région de Sirnak et des districts alentours ont revendiqués l’arrêt immédiat ‘des opérations militaires, des incendies de forêt et de la torture constante dans le prison d’Imrali’ au centre ville de Cizre.
    Dans le rassemblement organisé sous le slogan " Ça suffit! Fin aux incendies de forêt " la politique de négation et d’anéantissement mené par le parti au pouvoir AKP a été protester.
    Hier soir les milliers de citoyens rassemblés dans la Place du Newroz ont commémorés la mort des martyrs par une minute de silence. Et d’une seule voix des milliers de personnes ont criés " les Martyrs sont immortelles " montrant l’attachement des sympathisants.
    Ibrahim Erkul, président du comité d’organisation, a revendiqué clairement de mettre fin immédiatement à toutes les pressions, attaques et incendies de forêt dans son discours d’ouverture. Erkul ajouta par la suite " Les responsables des incendies de forêt devraient être conscient qu’un jour ils vont brulés par leur propre incendie ".
    Encore le président du DTP de la région de Sirnak, Halil Irmez, critiquant le concept de négation et d’anéantissement appliqué par le AKP contre la population kurde a souligné le fait que le gouvernement turque qui qu’il soit n’a jamais abouti à ses buts " quoi que fût la fin de Çiller, Ecevit et des autres, la fin d’Erdogan sera la même " dans sa déclaration.
    Irmez poursuit " ils ont interdit de dire ‘Monsieur Öcalan’. Les personnes qui ont peur de la sanction sont lâche. Nous disons et redirons ‘Monsieur Öcalan’ ". Lors du discours prononcé par Irmez, la fumée montante du Mont de Gabar a entrainé une forte réaction de la population.
    Le maire de la Ville de Sirnak, Ahmet ERTAK a lui également condamné la non intervention des diverses forces contre les incendies de forêt provoqués volontairement.
    De Suite le porte parole des Villageois de Bergama s’excusant d’abord au citoyens de Cizre de pas pouvoir se prononcer en Kurde a déclaré que la destruction massive par incendie des forêts est un crime.
    Aydin Budak, maire de Cizre, éloigné de ses fonctions par le gouvernement a lui dit d’une voix ferme " ça suffit! Fin aux incendies de forêt! Ce pays est à nous tous! "
    Après la série de discours, les manifestants présents au meeting ont eu un mini concert enthousiasmant composé du musicien Mehmet Atli et du Groupe Gule Xerzan.
    Pendant le rassemblement des écritaux laser ont été projeter sur les façades des divers appartement des alentours comme " intervention urgente à Bodrum, mais Cudi est transférer au bien fait du bon Dieu " , " ça suffit! " et encore " Oramar ". Ces écritaux faisaient exciter émotivement la population regrouper.
 
**
Kurdish Info
http://www.kurdish-info.net/
[email protected] 

X
F
E
E
D

B
A
C
K