Et depuis le 12 septembre, 380 prisonniers politiques kurdes sont en grève de la faim. Le nombre des prisonniers en grève de la faim était de 715, le 20 octobre. Ils réclament la libération du chef du PKK Abdullah Ocalan, emprisonné sur l’Ile d’Imrali et qui n’est pas autorisé à rencontrer ses avocats depuis 27 juillet 2011, mais aussi la suppression complète des restrictions de l’usage de la langue kurde.

Actuellement, l’état de santé des prisonniers passe par une phase critique et les autorités turques ne voient pas leurs revendications. De plus, les autorités ont recours à la torture, à l’isolation et aux menaces pour intimider les prisonniers.
Les grèves de la faim ont une longue histoire dans les prisons turques. Depuis 1980, 144 prisonniers politiques sont morts dans les grèves de la faim et des centaines de personnes perdent leur santé.

Nous vous demandons d’écouter le cri de ces hommes et de ces femmes et de répondre favorablement à leurs revendications.

Et soutenez les prisonniers kurdes en grève de la faim,

Participez
31 Octobre 20012 mercredi
à la manifestation à la place Schuman à 14h

Collectif des Immigrés de Belgique
Unions Des Femmes Socialistes – Belgique

 

Belçika Göçmenler Kolektifi (EGK)
Collectif des Immigrés de Belgique (CIO)

Contact: 
www.kolektif.be[email protected]

X
F
E
E
D

B
A
C
K