Zarakolu mène ses activités de pensée et d’édition depuis 43 ans sans avoir donné aucune concession aux pouvoirs politiques. Aujourd’hui, le pouvoir actuel qui donne des leçons de démocratie aux pays arabes, tente de faire payer à Zarakolu le prix de sa détermination en l’incarcérant, à 63 ans et malgré des graves problèmes de santé, dans une prison de haute sécurité sous des prétextes ridicules.
 
Ragip Zarakolu avait déjà été emprisonné après le coup d’état de 1971. Après sa mise en liberté, avec son épouse Ayse Nur Zarakolu, il a ouvert un nouvel horizon dans le monde des livres par la fondation de la maison d’éditions internationale Belge.
 
Ragip et Ayse n’ont pas seulement démoli le tabou du génocide arménien, mais ils ont aussi apporté une contribution indéniable à la lutte pour la démocratisation en Turquie, en publiant des centaines de livres sur l’injustice et la discrimination dont le peuple kurde et toutes les minorités nationales et religieuses de l’Anatolie ont souffert pendant des siècles.
 
Ragip Zarakolu a également pris part à la fondation de l’Association des droits de l’Homme de Turquie (IHD). Il est actuellement le président du Comité pour la liberté de publication de l’Union des éditeurs de la Turquie (TYB) et le représentant en Turquie du Comité pour la liberté de publication de l’Union internationale des éditeurs (IPA).
 
En 2005, le prix "la liberté d’expression" a été conjointement attribué à Zarakolu par l’Union des écrivains norvégiens et le Ministère norvégien de la Culture. Il a également reçu le prix  "la liberté de pensée et  d’expression" décerné par l’Union des éditeurs de Turquie, le prix "la liberté de la presse" donné par l’Association des journalistes de Turquie et récemment il a reçu de la bibliothèque nationale arménienne la médaille d’honneur "Hagop Megapart" pour sa contribution à la reconnaissance de l’histoire, la culture et la littérature arménienne en Turquie.
 
Pendant des années, Zarakolu a été invité par de nombreux pays à participer à des réunions sur les droits humains. Il a participé comme conférencier à deux conférences sur la liberté de pensée et le militarisme en Turquie, organisées à Bruxelles par la Fondation Info-Türk, les Associations assyriennes de Belgique, l’Association des Arméniens démocrates en Belgique et l’Institut kurde de Bruxelles.
 
Le prix Info-Türk 2012 "Pour la liberté" sera remis à Ragip Zarakolu par ses proches à la prison de type-F à Kocaeli. Le certificat de prix lui sera remis personnellement lors d’une cérémonie à Bruxelles après sa libération.
 
* Toutes les informations sur l’arrestation de Ragip Zarakolu et sa biographie:

http://www.info-turk.be/400.htm#Ragip
http://www.info-turk.be/399.htm#Info

 

X
F
E
E
D

B
A
C
K