Le 23 Avril  2010 à 19h30:

La projection du film documentaire « Génocide en moi » de la réalisatrice Araz Artinian
Dans les locaux de l’A.A.D.B.

Présentation du documentaire: Pour comprendre l’obsession nationaliste de son père, Araz Artinian, une Arménienne marquée à jamais par le génocide de 1915, entreprend un dur périple intérieur parallèlement à un voyage au pays de ses grands-parents, en Turquie, et aux États-Unis où elle rencontre des survivants du carnage. Elle découvre ainsi l’impact du massacre perpétré par les Turcs, qui fit un million et demi de victimes parmi les siens. La cinéaste mesure par elle-même, et non plus seulement à l’aune du discours paternel, les conséquences de cette tragédie sur la culture et l’identité de son peuple. Le documentaire, qui mêle témoignages contemporains captés en Turquie, dans sa famille et dans la communauté arménienne montréalaise, présente des extraits de tournages réalisés par son grand-père, des archives du génocide, des interviews, et apporte des réponses éclairantes aux questions qui ne cessaient de la hanter. Quelle est mon identité? Qui sont les Arméniens? Comment concilier amour et identité nationale? Quelle est l’importance de notre langue? Comment les Turcs présentent-ils l’histoire de l’Arménie? Le Génocide en moi, vient appuyer le sentiment de Araz Artinian que tout ce qui lui « arrive aujourd’hui » remonte à 1915!
          
2- Le 24  Avril 2010

10 H30  La messe
12 H  La marche jusqu’au KhatchKar
14 H La manifestation devant l’Ambassade de Turquie et marche jusqu’à rond point Schuman.

3 – Le 2  Mai 2010 à 16.30  h :

Conférence par Monsieur Recep Marasli:
1915-génocide arménien et l’approche des kurdes du passé au présent
Dans les locaux de l’A.A.D.B.
                                    
Recep Marasli est un journaliste, éditeur et écrivain Kurde. Il est également dirigeant   d’un site internet politique kurde GELAWEJ, il fut détenu durant les années 1980 dans l’odieuse prison de Diyarbakir, où les prisonniers politiques furent soumis à de cruelles tortures. Remis en liberté, il lança une maison d’éditions et fut à nouveau incarcéré pour avoir publié des ouvrages. Il a déjà passé en total 15 ans dans les prisons turques pour délit d’opinion. Aujourd’hui, il vit en tant que réfugié politique en Allemagne. Dans  son dernière  œuvre  « Le Mouvement National Arménien et le génocide de 1915 », qui a été publié en novembre 2008 en Turquie, il affirme avec vigueur que « le génocide ne relève pas d’archives falsifiées » [evrak sahtekarligi] et critique le débat actuel sur les archives et les documents visant à trouver des « preuves ».

Recep Maraşlı : une voix kurde sur le génocide arménien: http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=41715
             
Pour des informations:
Haçik DEMIRCI: 0474/ 810. 111
Bogos OKMEN:  0488/ 606. 335                                                                                 
A.A.D.B.
Rue des deux églises, 74 /76
1210 Saint-Josse/ Bruxelles

X
F
E
E
D

B
A
C
K