Notre ami Vahit Colak, vivant en Belgique en tant que réfugié politique et étant membre du conseil d’administration du Collectif des Immigrés de Belgique, a été victime d’une attaque raciste des agents de Sécurail. Sécurail, qui a attaqué notre ami, vient de rajouter parmi ces nombreux délits un nouveau.

Les agents de Sécurail, qui sont à la base chargé de la sécurité de la foule dans les gares, se sentent supérieurs aux lois et terrorisent les voyageurs. Dans l’exemple de Vahit Colak qui a un cancer et pour ses raisons prend de lourds médicaments, ils ne se gênent pas quelque fois à utiliser la violence.

La dernière attaque des agents de Sécurail travaillant à la SNCB s’est déroulée de la manière suivante :

Le soir du 14 février, notre ami, Vahit Colak, a pris le train dans le but de se rendre de Bruxelles à Verviers. Dans le train, il s’est rendu au WC pour faire ses besoins. Après être sorti des toilettes, il s’est retrouvé face aux contrôleurs. Alors qu’il montrait son billet, les contrôleurs l’ont accusé d’avoir fumé dans les toilettes. Malgré que notre ami refusait les accusations et déclarait ne pas avoir fumé dans les toilettes, les contrôleurs ont fermé les portes du wagon et ils ont prévenus la sécurité de la gare de Liège.

À la suite de l’arrêt du train à la gare de Liège-Guillemins, les portes se sont ouvertes et deux agents de Sécurail se sont introduits dans le train. Sans demander le nom ou l’identité de notre ami, ils l’ont sorti avec violence du train. L’un des agents de Sécurail, en appuyant sur son dos et sa tête, a par la force couché Vahit Colak par terre pendant que l’autre agent saisissait sa carte identité dans son pantalon.

Autour de 23 heures, cet événement a pris fin suite à l’intervention d’un voyageur dans le train contre cette attaque raciste des agents de Sécurail et ceux-ci, par la suite, se sont rapidement éloignés des lieux.

Le reste de l’histoire raconté par Vahit Colak est le suivant : « après avoir dépassé cet énorme choque, j’ai appelé ma famille et je l’ai informé de la situation. Ma fille et son amie belge sont venus me rejoindre à la gare de Liège et nous sommes allés ensemble au bureau de sécurité de Sécurail. J’ai insisté pour connaître les raisons d’une telle violence à mon égard et j’ai voulu connaître les noms des agents mais là aussi ils ont continué à avoir une attitude agressive à notre égard.

Suite à cela, nous nous sommes rendus au bureau de police de la gare de Liège pour parler de cette situation mais comme il n’y avait personne, nous avons quitté la gare et nous nous sommes rendus à Verviers.

Le lendemain, je me suis rendu chez le médecin qui a établi un rapport où il était inscrit que j’avais été victime de violence. Ensuite, je me suis rendu à la gare de Liège. Les policiers ont pris ma déposition au sujet de la situation, en même temps, ils ont demandé les heures où l’événement a eu lieu et ils ont cherché dans les caméras de surveillances le moment de l’attaque. Ils ont pu visionner l’attaque. A la suite du visionnage des caméras de surveillances, ils ont eu la preuve que je n’avais pas fumé et nous avons identifié les deux agents qui m’ont attaqué. La situation a été transférée au procureur. »

Nous, étant le Collectif des Immigrés de Belgique, condamnons fermement cette attaque fasciste envers notre camarade et responsable Vahit Colak. Nous voulons que les personnes responsables de cette attaque soient révélées et soient jugées. Suite au transfert de la situation au procureur, dans les jours qui arrivent, nous allons protester à la gare de Liège-Guillemins contre les agents de Sécurail travaillant à la Société nationale des chemins de fer belges. Nous appelons toutes les organisations progressistes et immigrés à nous soutenir.

Fin aux attaques racistes de Sécurail !
Que les responsables de cette attaque soient jugés !

([email protected], 26 février 2013)
http://www.info-turk.be/414.htm#agents

X
F
E
E
D

B
A
C
K