Tous les indices et les déclarations faites avant cet évènement et après cet événement montrent qu’il y a eu un consensus  entre la Turquie, les Etats- Unis et quelques Pays de l’Union Européenne pour déclencher cette opération. Car avant ces arrestations injustes en Belgique,  la France et l’Italie avaient procédé de la même façon en acceptant la demande de la Turquie et des Etats- Unis. 
Les personnalités  politiques  Kurdes arrêtées tel que le Président du Kongra-Gel Remzi KARTAL , l’ancien Président du Kongra -Gel Zubeyir AYDAR,  le Président du PYD  Abdulselam MUSTAFA  et les autres politiciens  sont les représentants légitimes du peuple Kurde et chacun d’entre eux a un statut légal dans l’Union Européenne. Ils mènent une lutte démocratique et légale contre les tortures , les oppressions  engendrées  envers le peuple . Arrêter ces  personnalités politiques Kurdes et les accuser de terrorisme est un scandale et une grande contradiction par rapport aux valeurs défendues par l’Union Européenne selon les critères de Copenhague.
Monsieur Remzi KARTAL et Monsieur  Zubeyir AYDAR  ont été élus par le peuple Kurde en 1991 en tant que parlementaires, leur mandat a continué jusqu’à l’interdiction de leur Parti -le DEP -en 1994. Ils furent obligés de s’exiler vers les pays d’Europe. Depuis ce temps jusqu’à présent, ils ont cherché à trouver une solution démocratique pour la question Kurde. Tous les deux ont participé des milliers de fois aux débats et rencontres avec les personnalités politiques Européennes au Parlement Européen et au Conseil de l’Europe. Criminaliser aujourd’hui  ces personnalités politiques Kurdes signifie clairement approuver la politique de négation et de destruction du peuple Kurde par la Turquie. Cette situation est en grande contradiction par rapport à la politique de l’Union Européenne, notamment par  rapport à la récente résolution  du 20 Février 2010 de l’Union Européenne concernant la démocratisation de la Turquie. Par conséquent nous constatons qu’au lieu d’opter pour la résolution de la question kurde par des voies démocratiques, les Etats Européens continuent à défendre leurs intérêts dans cette sale guerre. C’est une politique soutenant cette sale guerre.
Malgré toutes ces opérations et oppressions la lutte légitime politique du peuple Kurde n’a jamais abandonné ses revendications pour ses droits démocratiques et identitaires.  Ces attaques ne rabaisseront jamais les Kurdes, au contraire cela les poussera à lutter d’avantage pour leurs droits.
Nous soussigné(e)s sommes  les ami(e)s du peuple Kurde,  nous soutenons la lutte légitime et démocratique des Kurdes. Nous demandons la libération immédiate des politiciens Kurdes.

 

X
F
E
E
D

B
A
C
K