L’Iran est un des plus anciens États de la planète et n’a jamais été « colonisé » même s’il a connu et subi beaucoup de tentatives occidentales de s’emparer de ses richesses.                Multi-ethnique, il a la curieuse spécificité d’avoir été majoritairement dirigé par des dynasties d’origine étrangère, la plupart du temps turco-mongoles. Les Kurdes, iranophones comme l’ethnie dominante, ont connu à l’instar de l’ensemble du Grand Kurdistan un destin mêlé de frustrations. Ils sont cependant reconnus dans leur spécificité ethnique et les Farsi  (d’où vient le mot Perse et Persan) rappellent qu’ils sont leurs cousins puisqu’ils descendent des Mèdes. Leur situation n’en est pas d’autant plus facile, ils sont sunnites alors que la grande majorité de la population, toutes ethnies confondues sont chiites et l’arrivée au pouvoir de la république islamique n’a pas amélioré leur situation, loin de là. Comme leurs frères d’Irak, de Turquie et de Syrie, ils ont connu des révoltes, la plupart du temps noyées dans le sang, par contre ils ont aussi bénéficié de l’amélioration de l’enseignement depuis la fin des Pahlévis et l’arrivée de la République islamique, et les réfugiés politiques issus de leur région sont souvent diplômés et ont moins de difficultés à s’insérer dans la société occidentale que leurs frères, surtout ceux issus de Turquie.

Pour plus

X
F
E
E
D

B
A
C
K