La sale guerre menée par l’état turc contre les kurdes s’intensifie de jour en jour. Selon les dernières nouvelles qui arrivent de la ville de Nusaybin (dans la province de Mardin), des dizaines de civils ont été gravement blessés par les tirs de chars turcs. Aucune assistance médicale n’est apportée aux blessés et leurs positions sont bombardées par l’armée turque. Plus de 35 civils, parmi lesquels il y a des blessés graves, sont piégés et si aucune aide ne leurs est apportée, ils seront massacrés.
Selon une déclaration de l’Association des Droits Humains (IHD), si un corridor humanitaire n’est pas ouvert alors un horrible massacre est plus que probable. Ils ont sollicité l’ouverture urgente d’un corridor pour évacuer les civils. Le député de Mardin, Ali ATALAN a déclaré que les jeunes résistants kurdes (YPS) se sont retirés de Nusaybin et qu’il n’y a plus que des civils. En plus de cela, les organisations kurdes ont fait des appels aux institutions internationales pour sollici arrêter l’état turc ainsi on pourra sauver la vie de centaines de civils menacée par un massacre.
Le gouvernement de l’AKP et l’état turc mettent tout en œuvre pour essayer de massacrer les civils du quartier d’Alika (Nusaybin), pour cela ils n’hésitent pas à utiliser toute la force militaire dont ils disposent, incluant les avions de chasse. L’AKP et l’état turc ont déjà commis d’horrible massacres dans les ville de Cizre, Sirnak, Sur, Silopi et Yuksekova dans l’indifférence et le silence du monde entier. L’AKP, encouragé par le silence du monde, est sur le point de commettre les mêmes horreurs.
Mettre un terme au fascisme de l’AKP reviendrait à sauvé la vie de civils. Nous demandons aux forces démocratique du monde, organisations de la société civile, Amnesty international, HWR, l’ONU, l’UE, le Parlement et le Conseil européen d’ empêcher un massacre à Nusaybin.
Nous appelons ces institutions à prendre des mesures urgentes contre la Turquie, à faire une déclaration sur la situation et de plus à envoyer des délégations dans la zone affectée par la guerre.
KNK (Congres National du Kurdistan),
26/05/2016

X
F
E
E
D

B
A
C
K