Monsieur le Premier Ministre,
Le Comité des Arméniens de Belgique tient à exprimer sa vive préoccupation concernant le discours, prononcé le jeudi 8 septembre à Beringen, par le parlementaire turc M. Metin Külünk lors de sa visite en Belgique à l’invitation de l’Association européenne des Turcs démocrates (UETD).
M. Külünk est, au sein du Parti de la Justice et du Développement (AKP), responsable des relations extérieures et chargé d’entretenir les contacts avec les Turcs expatriés. Nous sommes particulièrement inquiets de lire dans la presse belge qu’il est venu lancer des mises en garde aux responsables politiques de notre pays.
Est-il admissible que ce proche collaborateur du président Recep Tayyip Erdogan en pleine dérive autoritaire, s’autorise de telles ingérences dans la vie politique belge et appelle les Turcs de Belgique au boycott de partis démocratiques belges ?
Est-il tolérable qu’entre autres raisons invoquées pour ce boycott, soit cité l’engagement de tel ou tel parti pour la reconnaissance du génocide des Arméniens, officiellement reconnu par la Belgique grâce à la déclaration de son Premier ministre faite le 18 juin 2015 à la Chambre au nom du gouvernement ?
Après avoir constaté les graves dégâts causés par un communautarisme encouragé durant de trop nombreuses années, la question aujourd’hui est de savoir si notre législation est suffisamment adaptée pour empêcher de telles dérives dangereuses et l’importation en Belgique de discours de haine depuis Ankara.
Le contrôle exercé par le régime répressif d’Ankara sur la communauté turque de Belgique et ses déclarations comminatoires contre la reconnaissance du génocide des Arméniens deviennent de plus en plus inquiétants.
Le Comité des Arméniens de Belgique estime, par conséquent, qu’il est temps de relancer le processus, arrêté en 2005, pour la pénalisation du négationnisme du génocide des Arméniens et appelle tous les partis à prendre, à la Chambre, les initiatives nécessaires.
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre très haute considération.
Karen Tadévosyan
Président du Comité des Arméniens de Belgique
Bruxelles, le 12 septembre 2016

X
F
E
E
D

B
A
C
K