(c) Belga

(c) Belga

Publié par l’Echo, 29 septembre 2015

Le président turc a voulu réserver le Palais 12 à Bruxelles pour un show électoral: le bourgmestre Mayeur s’y est opposé. Et Erdogan a renoncé à louer une salle en Flandre.

 On se souvient des drapeaux turcs par milliers des supporters du président turc Recep Erdogan, massés dans les gradins de la Ethias Arena d’Hasselt en mai dernier. En pleine campagne électorale, le leader de l’AKP avait fait de cette soirée une tribune pour parler aux Turcs expatriés en Belgique et alentours.

La soirée avait été un tel succès – du point de vue d’Erdogan – et avait eu un tel retentissement, que le boss du parti islamo-conservateur s’est dit qu’il remettrait bien le couvert. Et l’occasion fait le larron: alors qu’il doit arriver en Belgique pour lancer officiellement Europalia Turquie la semaine prochaine à Bozar, Erdogan a donc voulu refaire un grand show à destination de la communauté turque d’Europe occidentale. C’est que de la Belgique aux Pays-Bas en passant par la France, les électeurs potentiels sont nombreux pour lui. D’autant que des élections législatives doivent avoir lieu le 1er novembre prochain: Erdogan, qui rame pour conserver sa majorité, est donc en pleine campagne électorale.

“Le Palais 12 est une salle de spectacle, on ne veut pas de meeting politique. C’est tout.”- Yvan Mayeur Bourgmestre de Bruxelles

L’association qui s’occupe des intérêts de l’AKP en Europe a donc tenté de réserver plusieurs salles “monstres” pour accueillir Erdogan. Ainsi une demande a-t-elle été formulée pour le Palais 12 sur le site du Heysel, une salle pouvant accueillir jusqu’à 18.000 personnes. Mais là, il est tombé sur un os en la personne du bourgmestre PS de Bruxelles Yvan Mayeur. “Pas question, a répondu Mayeur. Le Palais 12 n’est pas prévu pour des meetings politiques, c’est une salle de spectacle et de concert. Nous ne sortirons pas de là.

Au Zénith à Strasbourg

En outre, Erdogan se serait bien payé un petit coup de pub supplémentaire puisqu’il a demandé à être reçu par le bourgmestre à l’Hôtel de ville… Manque de chance: Mayeur sera précisément en mission en Tunisie à ce moment-là. Bref, pas d’Erdogan à Bruxelles.

Il s’est ensuite dirigé vers la Flandre et a posé une demande pour la salle de Hasselt (Ethias Arena), qu’il a retirée aujourd’hui. “Il s’est dit que ce n’était pas la peine de revenir à Hasselt si peu de temps après y être passé, il n’avait pas grand-chose à gagner“, dit-on côté turc.

C’est donc vers la France qu’Erdogan s’est tourné pour son petit road show électoral: le président turc sera en représentation à Strasbourg dans la salle du Zénith samedi prochain. Attention, amis alsaciens, on va jouer à guichets fermés.

 

X
F
E
E
D

B
A
C
K