Depuis les élections du 7 juin, plus de 700 civiles ont été massacrés en Turquie et dans le Sud du Kurdistan par le régime d’AKP (Parti pro conservateur). Le 5 juin 5 personnes, le 20 juillet à Suruc 33 jeunes socialistes et à Ankara 109 personnes ont été massacrées. Les interdictions formelles de sortir ont été proclamées dans certaines régions depuis le 7 juin et ces interdictions sont toujours d’actualité à Diyarbakir (Sur), Mardin (Nusaybin et Dargeçit) mais également à Sirnak (Cizre et Silopi). Dans ces régions citées, les interdictions sont en cours depuis 500 jours. Depuis juillet 2015 à nos jours, dans les régions de Sur, Cizre et Silopi, au moins 280 civils ont perdus la vie. Dans ces civils, il y a un bébé de 3 mois dans le ventre de sa maman et des personnes âgées de 85 ans.

Depuis le 7 juin, l’AKP commet un crime contre l’humanité. Nous sommes témoins de ces atrocités. Ils se permettent de massacrer des jeunes, des enfants, des personnes âgées devant les yeux de toute l’humanité. Actuellement à Sur, plus de 200 personnes attendent de se faire délivrer des caves dans lesquels elles se sont réfugiées. Si nous ne réagissons pas tout de suite, ces personnes vont se faire massacrer comme cela a été fait il y a quelques semaines à Cizre où 110 personnes s’étant réfugiées dans des caves ont été tuées à l’aide d’armes chimiques.

Nous entamons donc une grève de la faim le 5 et 6 mars à la maison du peuple afin de dénoncer les faits et s’opposer à de nouveaux massacres.
Date: le 5 et 6 mars, samedi 10h à dimanche 17h.

Nous vous informerons continuellement de l’actualité et des faits durant les deux jours.

Samedi à 17h nous aurons la possibilité d’expliquer le pourquoi de la grève devant des journalistes.

Lieux: Rue des Deux Eglises 128, 1210 Saint-Josse-ten-Noode

X
F
E
E
D

B
A
C
K