NOUS CONDAMNONS LES IMAGES INHUMAINES EXPOSÉES À BAKOU ET DEMANDONS LE RETOUR IMMÉDIAT DES PRISONNIERS DE GUERRE ARMÉNIENS DETENUS COMME OTAGES !

Le 12 avril 2021 à Bakou, le président azerbaïdjanais Aliyev a officiellement inauguré en grandes pompes une exposition organisée par le gouvernement, dédiée à la récente guerre de karabagh, intitulée “parc de la guerre”. Lors de l’inauguration, Le Président Aliyev s’est affiché en tenue militaire, aux côtés des “trophées de guerre” tels que les véhicules militaires détruits, les effets personnels des soldats arméniens tués et des prisonniers de guerre. L’évènement prônait l’humiliation de la nation arménienne.

Depuis la fin de la guerre, le Président azerbaïdjanais, pousse son peuple à la folie, en se pavanant, le sourire aux lèvres, en admirant les casques des soldats tués, suspendus à des crochets, les visages en cire de ses mêmes soldats arméniens posés sur les chars détruits, en encourageant les enfants présents à venir “jouer” à étrangler les soldats en cire, en guise de jeu; scènes qui rappellent le pire endoctrinement : prédisposer un enfant à devenir un meurtrier.

L’événement a pour objectif d’humilier publiquement les Arméniens victimes de la guerre, les prisonniers, les proches des disparus et tout le peuple arménien, et viole la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ainsi que le droit international.

Il existe de nombreuses vidéos diffusées par eux-mêmes sur les réseaux sociaux, montrant des tortures brutales pratiquées sur des prisonniers arméniens voir sur des civils pendant et après la guerre. Cette exposition a indéniablement pour but d’exacerber le militarisme et la haine raciale.

Ces crimes sont des crimes contre l’humanité, devront être condamnés et pénalement sanctionnés.  Malgré que l’accord de cessez-le-feu signé stipule: les parties échangeront les prisonniers et les dépouilles de soldats, le Gouvernement azerbaïdjanais ne respecte pas ces clauses et continue de détenir un grand nombre de prisonniers arméniens en otages, depuis plus de cinq mois. Violant par-là l’engagement pris.

Il faut mettre fin le plus rapidement possible à cette piraterie, qui viole les droits des prisonniers et aggrave le traumatisme de leurs proches.

Dans ce contexte, nous, signataires de cette pétition, condamnons avec vigueur cette exposition “parc de la guerre” et enjoignons les Organisations de défense des Droits de l’Homme et défense des prisonniers de guerre d’agir.

Voici le lien pour signer la pétition. Vous trouverez également les textes de la campagne en néerlandais, arménien, français, allemand et turc

Ci-dessous un aperçu des organisations qui ont soutenu cette campagne.

ADGB – Avrupa Demokratik Güçbirliği Bileşenleri: 1. Initiative Alternative Karadeniz 2. Föderation der demokratischen Dersim-Vereinigungen in Europa (ADEF)
Armeense Culturele Vereniging Narek
Armenian Diaspora (ARDIA)
ASM – Avrupa Sürgünler Meclisi
Association des Arméniens Démocrates de Belgique (AADB)
Comité des Arméniens de Belgique (CAB)
Demokratische Alevitische Föderation (FEDA)
European Syriac Union (ESU)
Ezidische Koordination
Federatie Armeense Organisatie Nederland (FAON)
Föderation demokratisch-alevitischer Maraş-Vereine (MARDEF)
Freiheitspartei Mesopotamiens (MÖP)
Grüne Linkspartei Europa (Yeşil ve Sol Avrupa)
Initiative Nor Zartonk (deut. „Neues Erwachen“)
Kommunistische Partei Kurdistans (KKP)
Konföderation der ArbeiterInnen aus der Türkei (ATIK)
Konföderation der unterdrückten Migrant*innen in Europa (AvEG-Kon)
Konföderation für Demokratische Rechte in Europa (ADHK)
Kongress der kurdischen demokratischen Gesellschaft in Europa (KCDK-E)
Kongress für den Wiederaufbau von Dersim (DIK)
Kurdische Frauenbewegung in Europa (TJK-E)
Kurdish Institute at Brussels
Partei der sozialistischen Wiedergründung (SYKP)
Plattform der Kurdinnen und Kurden aus Zentralanatolien (PKAN)
Revolutionär-demokratische Kommunen-Initiative Europa (ADDKI)
Volkskongress Mesopotamien
Yaşanacak Dünya (für eine lebenswerte Welt)
Zeitschrift Komün
X
F
E
E
D

B
A
C
K