Tout d’abord, nous voulons rendre honneur au martyre héroïque de nos camarades. Nous tirons aussi révérence respectueusement à nos martyres qui ont sacrifié leurs vies pour la liberté des Kurdes. L’exécution de ces camarades a été la conséquence d’une négociation politique et d’une conspiration maligne entre les gouvernements Turc et Iranien, visant à liquidation et annihilation du mouvement de résistance Kurde. Pour atteindre l’équilibre politique entre eux et à préserver leurs propres intérêts, les puissances occupantes du Kurdistan ont toujours pris comme bouc émissaire les Kurdes.
Le peuple kurde a lutté pendant de nombreuses années pour obtenir leurs droits légitimes et démocratiques, ainsi que la consolidation de la démocratie, la justice et la liberté.  Ainsi, ils ont été soumis à l’oppression massive et politique éradiquant par les puissances occupantes du Kurdistan, qui sont bien conscients que la liberté du peuple kurde est une source d’inspiration pour les luttes des autres nations du Moyen-Orient. C’est pourquoi, ils sont dans une coopération solide entre eux et avec la mise en œuvre de multiples complots contre les Kurdes, ils cherchent à briser la volonté de puissance et la détermination du peuple kurde pour la lutte.
Dans la dernière décennie, le peuple kurde dans l’Est du Kurdistan, a mis en place une nouvelle méthode de lutte et inclus une campagne. Le régime iranien n’est pas du tout disposé à admettre l’identité kurde et la volonté de puissance.
Dans les deux dernières années, le régime a été rencontré avec une tendance à l’échelle de mécontentement et de protestations. Pour apaiser une telle agitation, et particulièrement la liquidation de la lutte de la liberté kurde, il a répondu aux exigences démocratiques et légitimes de la nation kurde et iranienne par l’oppression, la violence et les actes inhumains. L’exécution de dissidences politiques et les citoyens iraniens sont devenus monnaie courante. Une personne est exécutée toutes les 8 heures en Iran … L’oligarchie militariste située à l’intérieur de l’Etat iranien cherche à consolider le gouvernement dictatorial et unitaire. Non seulement à l’intérieur de l’Iran, mais aussi en dehors de la frontière iranienne, ils ont essayé mécontentement de liquider le peuple et de faire de sérieux obstacles à la tendance de la région de la démocratisation.
Sans aucun doute, l’exécution des militants kurdes et iraniens est mis en œuvre dans le cadre de ces politiques et programmes. Malgré le renforcement de la lutte des peuples du Moyen-Orient et la démolition successives des régimes dictatoriaux de la région, l’Etat iranien persiste l’oppression et la répression violente des dissidents; suppression, l’exécution, le meurtre, la torture, les arrestations et menaces du peuple qui ont été réalisé plus que jamais, pour atteindre un stade alarmant!
La résistance historique de nos camarades Ferzad, Shirin, Ali,Ferhad, et Husen dans les prisons  iraniennes, leur esprit élevé de l’altruisme et de leur détermination extraordinaire est devenu un symbole de la lutte pour la liberté, il a donné un nouvel élan à la nation kurde et rendu le vice iranien politiques inefficaces.
Dans le premier anniversaire de leur exécution, nous demandons à la communauté internationale  ainsi qu’aux gouvernements européens à soutenir fermement le peuple kurde dans leur résistance contre l’Etat-terreurs  des puissances occupantes du Kurdistan. L’Europe ne devrait pas rester silencieuse face à de tels crimes horribles perpétrés par le régime iranien contre le peuple kurde et les iraniens.
Sanctionner économiquement l’Iran ne ferait que cibler les civils et consolider encore la puissance de la Garde révolutionnaire qui est le principal auteur de cette violence contre le peuple. L’Europe devrait prendre en considération une des mesures concrètes, y compris la sanction politique du régime pénal iranien.
Longue vie au mouvement de résistance kurde !
PJAK – Free Life Party of Kurdistan, Belgium

X
F
E
E
D

B
A
C
K