La Turquie est l’un des pays qui a été le plus condamné par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) en raison des tortures, des massacres et de nombreuses violations des droits de l’homme. Sous la protection de l’Etat, les tortures et les massacres continuent seulement, ces tortionnaires, violeurs et meurtriers sont protégés.

L’un des derniers exemples de la catégorie est l’exemple du commissaire Sedat Selim Ay (SS Ay) qui a été condamné par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) comme tortionnaire. Il a été prouvé qu’il avait fait usage de la torture et d’agression sexuelle pendant des gardes à vue. Celui-ci a été désigné, dernièrement, codirecteur du commissariat et responsable de la lutte contre le terrorisme à Istanbul. Cette désignation signifie la récompense d’un meurtrier tortionnaire.

Des procès ont été entamés envers différentes agences de presses pour avoir avoué les différents crimes du tortionnaire et violeur Sedat Selim Ay. Ce 7 octobre a lieu le procès contre une agence de presse de l’opposition (ETHA). En effet, celle-ci est une des agences de presse le plus souvent victime d’attaques policières, de descentes dans les bureaux. 

En juillet 2012, SS Ay, codirecteur du commissariat d’Istanbul, a entamé un procès contre l’agence de presse ETHA car celle-ci a avoué les différents massacres, viols et tortures faits par SS Ay lorsqu’il était responsable en 1990 d’une team policière. Le 6 juin avait lieu le premier procès, le prochain procès se déroulera ce 7 octobre.

Avant le second procès contre ETHA, de nombreuses victimes de ces tortures qui vivent maintenant en Europe se retrouveront le 30 septembre à Bruxelles. Les victimes de torture vont du 30 septembre au 7 octobre entamé une grève de la faim pour informer le public et témoigner de leurs passés.

La Confédération des Immigrés Opprimés d’Europe appelle toutes les personnes qui ont subies des tortures et des viols à venir protester, à Bruxelles, contre l’Etat turc qui protège ces tortionnaires et ces violeurs. 

La Confédération des Immigrés Opprimés d’Europe appelle à un soutien avec l’agence de presse ETHA, qui est du côté de la démocratie et des droits de l’homme, mais aussi à une condamnation du meurtrier, violeur et tortionnaire SS Ay et qu’il soit radié de ses fonctions. Elle appelle, également, à un rassemblement ce 7 octobre à Bruxelles.

AvEG-Kon

La Confédération des Immigrés Opprimés d’EuropeAvEG-Kon

19 septembre 2013

X
F
E
E
D

B
A
C
K