La Semaine Culturelle du Kurdistan 2016 était en tout cas inoubliable. Après l’interdiction non-justifiée de l’administration de la Ville-Bruxelles et une plainte gagnée au le Conseil d’État, cette fête annuelle de la communauté kurde en Belgique a pu commencer le vendredi 23 septembre 2016. Un jour en retard, certes, mais avec un programme rempli d’activités et de festivités.

Revivez la Semaine Culturelle ici avec des photos et des vidéos.

Foto Orhan Kilic

Foto Orhan Kilic

Vendredi

La Semaine Culturelle du Kurdistan 2016 a commencé avec une conférence internationale au Parlement Flamand, sur le droit de l’éducation dans la langue maternelle. Des délégations de Bakûr, Pologne, France et Belgique ont parlé de l’importance de l’éducation dans la langue maternelle et de la situation particulière des kurdes.

Dans l’après-midi les festivités ont débuté avec une procession traditionnelle de mariage kurde allant de la place De Brouckère à la Place d’Espagne, suivie par des concerts et des festivités.

Foto Aurore Belot

Foto Aurore Belot

Le vendredi soir a commencé par un vernissage d’une exposition au Centre Communal de Ten Noey à Saint-Josse-ten-Noode. Les femmes étaient les sujets principaux dans une double exposition unique de la peintre Djamila Gassoian et de la photographe Aurore Belot. La série de photos d’Aurore nous a fait entrer dans la Maison des Femmes de Van (Kurdistan du Nord, Turquie) et à travers son regard, elle nous fait découvrir cette organisation unique. Les travaux de la peintre Djamila montrent quant à eux une image de la femme dans toute sa splendeur et toute sa puissance, mais aussi dans sa complexité et vulnérabilité.

En plus, on pouvait admirer le résultat d’un projet de poésie auquel l’Institut Kurde a participé : ‘Je suis la vie, l’être, la lutte.’, d’une phrase d’un poème de Cigerxwin.

Le premier jour s’est terminé avec la projection du film ‘Memories on Stone’ de Shawkat Amin Korki à Cinéma Aventure.

Foto Geert Van Haute

Foto Geert Van Haute

Samedi

Le deuxième jour de la Semaine Culturelle du Kurdistan proposait des activités à Place d’Espagne et a commencé avec la présentation d’un livre de Hugo Van Rompaey, sénateur honoraire belge, sur la question kurde.

Après on a vu la performance impressionnante et hantée de ‘Poétique de l’hommage aux martyrs’, une pièce de théâtre de la compagnie franco-kurde Bien A Vous – Armanç Kerboranî, qui dénonce la situation du peuple kurde en Turquie.

Foto Toprak

Foto Toprak

Après des sessions de danse et musique folklorique, et un cours de danse kurde pour des enfants, des concerts ont pris place dans le courant de l’après-midi jusqu’en soirée. Sous le soleil de la Place d’Espagne, on pouvait jouir de Jaune Toujours, de la musique Bolivienne de Kawari asbl, mais aussi de Hivron l‘artiste kurde bien connu, et également de la musique de Nomad Swing Trio, qui nous a offert un spectacle de musiques du monde.

Le samedi s’est conclu avec une nouvelle projection du film ‘Memories on Stone’ à Cinéma Aventure.

Dimanche

Le dernier jour de la Semaine Culturelle était aussi spécial que l’événement en lui-même. On a commencé avec un atelier des enfants de Ateliers du Soleil asbl : les enfants pouvaient exprimer leurs vœux pour la reconstruction de Kobanê à travers des dessins et des peintures. Le résultat était aussi beau qu’émouvant.

Foto Toprak

Foto Toprak

Vers midi le Comité de Solidarité avec Rojava a présenté son livre ‘De staat voorbij. Bijdrage van de Koerdische bevrijdingsbeweging’ devant un public des plus enthousiastes.

Après une autre session de cours de danse kurde pour des enfants et de danse et musique folklorique, nous avons commencé avec le Dengbêj, le conte musical traditionnel kurde.

Le Dengbêj a été interrompu par une visite d’un couple récemment marié et des danses. La pluie nous a rejoints sans interrompre les danses pour autant.

90-z-feestje-mc

La Semaine Culturelle s’est clôturée avec des concerts sous la pluie. Les kurdes ont continué à danser et à célébrer leur culture ainsi que leur existence. Le ressenti de la résistance était de faire la fête !

Nous remercions toutes les personnes ayant aidé ou participé à l’organisation de la Semaine Culturelle du Kurdistan 2016, ça n’aurait pas été impossible sans vous tous. Un grand, grand merci et on se revoit à la prochaine édition !

Le comité organisateur

 

PS Si vous avez des images, des vidéos ou des histoires que vous voulez partager, vous pouvez toujours nous les envoyer par mail à [email protected].

X
F
E
E
D

B
A
C
K