Frida Brepoels réagit ainsi à l’annonce, lundi à Istanbul, par le premier ministre démissionnaire de sa volonté de créer un dialogue à niveau ministériel entre les deux pays pour discuter de questions de sécurité, et notamment des activités en Belgique de Roj-TV, une télévision kurde qui dispose de studios à Denderleeuw, en Flandre orientale.

Début 2010, cette télévision avait d’ailleurs fait l’objet d’une descente d’enquêteurs belges.

“Plusieurs mois plus tard, l’enquête est toujours en cours, et aucune inculpation n’a été prononcée”, souligne Frida Brepoels, selon qui Roj-TV exprime sans violence la voix kurde.

“Le ciblage de ce canal important d’informations pour les Kurdes dans notre pays est inacceptable, car la Turquie n’apprécie pas la liberté de la presse”, estime-t-elle.

Selon l’élue nationaliste flamande, il est d’ailleurs urgent que la Belgique et les autres pays européens adoptent une attitude bien plus critique envers la Turquie.

Belga
http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_roj-tv-pour-la-n-va-y-leterme-ne-peut-etre-au-service-de-la-turquie?id=6085463

X
F
E
E
D

B
A
C
K