Yekta Uzunoglu

Published by uzunoglu.blog, 27 November 2015

Je suis conscient de la dangerosité des questions que je pose, mais même s’ils me tuent dans ce pays, dont vous êtes corresponsables concernant sa sécurité, il n’y aura qu’un martyr de plus dans les rangs des Kurdes valeureux. 

Je suis conscient de la dangerosité des questions que je pose, mais même s’ils me tuent dans ce pays, dont vous êtes corresponsables concernant sa sécurité, il n’y aura qu’un martyr de plus dans les rangs des Kurdes valeureux. 

Security Information Service, comme chaque service de renseignement, est responsable de la sécurité de l’état et par -là de ses citoyens. Il est donc très étrange, que le BIS ne soit point au courant de mes activités dans la lutte contre l’état islamique, comme le seul citoyen étranger en république tchèque – et Kurde en plus – après 13 ans de persécution de la part de certains policiers.

Est-il possible que le BIS ne sache pas que durant le temps où j’ai essayé de mobiliser sur plusieurs ordinateurs l’opinion publique à travers le monde contre le monstruosités de l’ES on a tenté de m’assassiner ?

Est-il possible que le BIS ne sache pas, que l’homme qui a tenté de me m’assassiner, lequel avait travaillé dans mon jardin un laps de temps avec d’autres saisonniers était probablement également un indic de 4. catégorie pour la police de Primbram ?

Est-il possible que le BIS ne sache pas, que la police de Pribram se trouve sous la direction de la police de la Tchéquie centrale dont le directeur est un certain Václav Kucera responsable du destin qui m’été octroyé ainsi qu’à 3 autres Kurdes ?

Est-il possible que le BIS ne sache pas, que ce criminel, qui a tenté de m’assassiné a été relâché tout de suite après son arrestation tout en étant recherché sur tout le territoire de la république tchèque pour d’autres délits ? Ce n’est pas un secret qu’on dit qu’un certain policier dans ce service travaille justement pour le BIS….

Est-il possible que le BIS ne sache pas que mon épouse, qui est atteinte d’une malade mentale et avec qui je ne vis plus depuis quelques années est utilisée par certains agents de la Police de Tchéquie centrale?
Est-il possible que le BIS ne sache pas qu’on tolère grâce à la protection par certains membre de la police de la Tchéquie centrale que cet agresseur commette n’importe quel acte criminel dirigé contre moi-même et contre ma fille ?

Est-il possible que le BIS ne sache pas que mon épouse, atteinte de maladie mentale, vit déjà un certain nombre d’années dans la même maison avec une certaine personne en relation avec le capital islamique en Syrie ?

Est-il possible que le BIS ne sache pas que le père de cette personne siège au conseil d’administration  de plusieures societés de l’Agrofert d’Andrej Babiš ?

En relation avec ces faits je demande, en tant que citoyen, si le BIS ne connait pas l’afflux du capital islamique en direction de la ČR (rébuplique tchèque) ?

Et en tant que citoyen je me permets de demander, quel était la raison non communiquée et tenue secrète de la perquisition dans ma maison, d’après les lois humaines et divines, la maison de la victime ?

Par la même occasion je me permets également de demander, si la raison de cette perquisition n’était pas le fait que je travaillais depuis quelques semaines sur un schéma, qui devait montrer la relation de certaines personnes en république tchèque avec le capital islamique ?

Et le BIS ne saurait -il pas où se trouve ce schéma avec ces informations d’une importance capitale, après que les policiers aient pris mes ordinateurs en tant qu’ »objets suspects » ?
Et le BIS ne saurait-il pas, que Václav Faktor, qui a tenté de m’assassiner en janvier, ne cesse de me contacter en me menaçant alors que suis une personne très exposée?
Et le BIS ne saurait-il pas qu’au cours de cette année il y a eu plusieurs cambriolages chez moi ainsi que des endommagements de mes voitures et autres propriétés ?

Et le BIS ne saurait-il pas, que quand je voulais participer à une manifestation anti-islamique à Brno et y tenir un discours ma porte de sortie a été bloquée par plusieurs véhicules inconnus ?

Et le BIS ne saurait-il pas, que quand j’étais en réunion avec un certain militant de la formation anti-islamique on a crevé les pneus de ma voiture ?

Et le BIS ne saurait-il pas, que cela fait déjà 4 ans qu’on me refuse, contre mon bon droit, le contact avec mon enfant mineur et que la personne qui soutient la mère de mon enfant et qui l’influence contre ma personne est justement la personne, qui ayant 2 enfants avec un certain Arabe de Syrie  habite» par hasard » la même maison que   Monika Uzunoglu ?

Et « par hasard » le père de cette personne, c’est Josef Luka – directeur du conseil d’administration des societés d’ Agrofert ?
Et le BIS ne connaitrait-il pas le nom et nom de famille arabe de cette personne, au dessus du lit de laquelle se trouve encore aujourd’hui le coran ?
Et le BIS ne saurait-il pas qui se cache derrière les activités contre les combattants kurdes de Monika Uzunoglu et grâce à la quelle  Monika Uzunoglu tente d’empêcher toute aide pour les combattants kurdes, les seuls qui luttent véritablement contre l’état islamique ?

Et le BIS ne saurait-il pas que quelques heures après qu’une ambulance destinnée à sauver les vies des combattants kurdes officiellement soutenus par le gouvernement Tchèque et ses partenaires de l’OTAN se soit trouvée  dans mon jardin, Monika Uzunoglu, qui habite à une distance de 120 km, est apparue et qu’elle ait pris des photos de cette ambulance sans mon accord et donc illégalement et qu’elle les a envoyés à toutes les entités interessées d’empêcher  l’arrivée de cette ambulance au Kurdistan?

Et le BIS ne saurait-il pas que Monika Uzunoglu et le groupe autours d’elle suit illégalement ma correspondance, mon téléphone et essaie systématiquement de maintes manières depuis 2 ans  déjà de saboter chez les personnes que je contacte tout support pour les combattants kurdes contre l’ES?
Et le BIS ne saurait-il pas qu’à   Mnichově Hradište, qui se trouve dans le rayon de la police de la Tchéquie centrale dirigée par Václav Kučera,  Monika Uzunoglu m’a attaqué physiquement devant les yeux des policiers, dont j’avais moi-même demandé la présence et qu’à la suite de cet incident je me suis trouvé gravement indisposé durant des mois?

Et le BIS ne saurait-il pas que  Monika Uzunoglu et certains agents responsables de la sécurité de cet état travaillent nuit et jour à me discréditer pour contrecarrer mes efforts pour obtenir un soutien pour mon peuple et les combattants kurdes contre l’ES?

Alors je demande, que savez vous des activités illégales de Monika Uzunoglu, tolérées non seulement par la police mais également par les organes de contrôle de l’état et même par certains tribunaux?
Cette „tolérance“ serait sa recompense pour empêcher ou rendre plus difficiles mes activités ainsi que celles de mes amis contre l’état slamique?

Alors je demande avez vous connaissance du fait que la police de Tchéquie centrale menace mon avocat, qui nous aide dans notre lutte contre l’ES?
Je demande qu’a fait le BIS, responsable de la sécurité d’état, pour empêcher les activités de ces personnes contre moi-même et mes efforts concernant le soutien des combattants contre l’ES, qui représente actuellement le plus grand danger pour le monde civilisé?
Ou bien vous êtes informés et vous ne donnez pas ces renseigments à votre gouvernement, ou bien vous ne l’êtes pas, mais dans les 2 cas il faut poser la question suivante: A QUOI VOUS SERVEZ ET QUI VOUS SERVEZ?

Je suis conscient de la dangerosité des questions que je pose, mais même s’ils me tuent dans ce pays, dont vous êtes corresponsables concernant sa sécurité, il n’y aura qu’un martyr de plus dans les rangs des Kurdes valeureux.

 

 

X
F
E
E
D

B
A
C
K