Koerdistan (Bakur), Turquie — Mars 2021

Le HDP, le troisième plus grand parti de Turquie, risque une interdiction. Le journaliste Chris Den Hond était sur place pendant le mois de mars et a fait un reportage à ce sujet.

Chris Den Hond a interrogé l’avocat Emin Aktar. M. Aktar a défendu de nombreuses affaires contre des politiciens du HDP. E. Aktar lui-même a été condamné en janvier 2021 à 6 ans et 3 mois de prison pour soi-disant « propagande en faveur d’une organisation terroriste ». Cependant, ce processus est toujours en cours et l’avocat est momentanément en liberté.

Le parti d’opposition HDP, le Parti démocratique du peuple, détient 55 des 600 sièges au parlement. Le parti est connu comme pro-kurde, mais il est également populaire parmi les Turcs de gauche. Lors des dernières élections, le parti a réussi à attirer six millions d’électeurs.

Le HDP a déjà particulièrement souffert ces dernières années à cause du régime turc. Les principaux politiciens du HDP ont été incarcérés, environ 50 maires du HDP ont été démis de leurs fonctions et 139 membres du HDP ont été arrêtés plus tôt cette année lors d’une opération policière majeure.

Mais cela ne suffit pas pour les décideurs politiques turcs. Le HDP risque désormais une interdiction définitive. Le régime turc veut faire taire ce parti démocratique pour de bon.

Vous pouvez consulter le reportage et l’interview complète de Chris Den Hond via ce LIEN.

X
F
E
E
D

B
A
C
K