1409312293589Le nouveau Premier ministre islamo-conservateur Ahmet Davutoglu a dévoilé vendredi la composition d’un premier gouvernement composé, sans surprise, du même carré des fidèles du président et homme fort du pays Recep Tayyip Erdogan.

Dès le lendemain de son investiture pour un mandat de cinq ans à la tête de l’Etat, M. Erdogan a approuvé la nouvelle équipe ministérielle, où l’ex-titulaire du portefeuille des Affaires européennes Mevlüt Cavusoglu succède à M. Davutoglu à la tête de la diplomatie.

L’équipe économique y est également reconduite dans son intégralité.

A 56 ans, Cavusoglu ne devrait pas infléchir la course de l’ambitieuse politique étrangère “néo-ottomane” conduite depuis 2009 par le nouveau chef du gouvernement, malgré ses revers en Syrie et en Egypte notamment.

Le nouveau ministre des affaires étrangères Cavusoglu a été président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe de 2010 à 2012.

Alors qu’il portait un titre honoraire d’une prestigieuse institution européenne, lors de sa visite officielle à Erevan en 2010, Cavusoglu avait offensé ses hôtes en refusant de déposer une gerbe au Monument du génocide arménien.

Lorsque les médias arméniens l’ont interrogé sur son refus, Cavusoglu avait menti en disant que ses prédécesseurs n’avaient pas fait non plus.

Quand les journalistes arméniens ont rappelé que ses prédécesseurs à la tête de l’APCE avaient visité le Monument du génocide il avait changé son fusil d’épaule et avoué que c’était sa décision personnelle de ne pas visiter le monument et a demandé que les Arméniens respecter sa volonté.

Dans son nouveau cabinet, M. Davutoglu a conservé dans leurs fonctions le vice-Premier ministre en charge de l’économie, Ali Babacan, et son collègue des Finances Mehmet Simsek.

Parmi les quatre seuls nouveaux nommés vendredi figurent deux intimes, encore, du chef de l’Etat: son conseiller Yalçin Akdogan au poste de vice-Premier ministre et l’influent vice-président du Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir, Numan Kurtulmus, qui représente son aile islamiste.

Seule femme de la nouvelle équipe de 26 membres, Aysenur Islam occupe le poste de ministre de la Famille et de la Politique sociale.

D’une grande continuité dans sa composition, le gouvernement de M. Davutoglu ne devrait pas changer d’un pouce la politique conduite depuis 2003 par son prédécesseur. “Les noms changent aujourd’hui mais l’essence, la mission, l’esprit, les objectifs et les idéaux restent”, a lui-même souligné mercredi M. Erdogan.

“L’axe principal (du gouvernement) n’a pas changé. Il ne s’agit que d’une modification partielle”, a commenté vendredi le nouveau vice-Premier ministre Kurtulmus.

Le programme du nouveau gouvernement doit être présenté au Parlement dès la semaine prochaine et suivi d’un vote de confiance.

INFO-TURK
http://www.info-turk.be
facebook
twitter
53, rue de Pavie
1000 BRUXELLES
Tel: (32-2) 215 35 76
Fax: (32-2) 215 58 60

X
F
E
E
D

B
A
C
K