M. Özguden avait fait écho récemment à une cérémonie, à l’ambassade de Turquie à Bruxelles durant laquelle le ministre turc de la Défense Nationale, Vecdi Gönül, aurait, selon Info-Türk, fait l’éloge de la politique de déportation des Grecs et Arméniens de Turquie. Selon Info-Türk toujours, lors de la même cérémonie, l’amabassadeur lui-même, Fuat Tanlay, aurait fait lecture d’un poème haineux en éloge au drapeau turc: "Je creuserai la tombe de ceux qui ne te regardent pas avec mes yeux. Je ruinerai le nid de l’oiseau qui vole sans te saluer".
A la suite des informations mettant en cause ces autorités, plusieurs sites pro-gouvernementaux, dont le site Beltürk, ont lancé contre Info-Türk une campagne allant jusqu’à l’incitation au lynchage de son rédacteur en chef, Dogan Özgüden, selon le sénateur Ecolo Josy Dubié qui a interrogé jeudi le ministre de l’Intérieur Patrick Dewael sur la prise de mesures particulières de protection de ce journaliste.
"Le dossier de monsieur Özguden a été transmis à la Direction Générale Centre de Crise dans le cadre de la circulaire (…) du Collège des Procureurs généraux auprès des cours d’appel en ce qui concerne la protection des personnalités, des fonctionnaires publics et des personnes privées menacées", a indiqué au Sénat le secrétaire d’Etat Jean-Marc Délizée qui remplaçait M. Dewael. "Vous devez toutefois comprendre que dans l’intérêt de la sécurité de M. Özguden, il n’est pas possible de communiquer les éventuelles mesures de protection qui ont été prises à l’égard de sa personne", a-t-il précisé.
Le sénateur Dubié a dit espérer pouvoir retenir de la réponse du ministre que l’intéressé avait été placé sous protection. "Je vous le confirme", a répondu M. Délizée. Dogan Özgüden a déposé plainte auprès du Procureur du Roi contre les instigateurs à la violence et aussi au lynchage. 11.12.08 

X
F
E
E
D

B
A
C
K